Category

Parcours artistiques

Nathalie Philippe @ Different Maps

Nathalie Philippe, notre directrice de la communication

By | Parcours artistiques

Consultante pour le compte de l’Agence de communication More Than Words qu’elle a créé récemment, Nathalie est une experte en gestion de projet et en communication institutionnelle.

Elle a travaillé dans le cadre de nombreuses missions éditoriales et digitales au sein de l’Institut français, sur la question de la visibilité de la marque employeur au sein du groupe Renault, ainsi qu’en tant que directrice communication pour le compte d’une grande école de Marketing et Communication du groupe Ionis. Forte d’une longue expérience en contenus rédactionnels, Nathalie est également une experte en stratégie digitale, titulaire depuis 2015 d’un Mastère Spécialisé en conception de projet digital au sein de Télécom ParisTech.

Aujourd’hui, dans le cadre de son agence, Nathalie accompagne les artistes, les entrepreneurs, les TPE-PME, dans leur visibilité, sur le web comme dans la vraie vie.

Franck Medioni @ Different Maps

À propos de Franck Medioni, notre électro

By | Parcours artistiques

Franck Médioni est né en 1970 à Sens. Etudes de droit, études de journalisme (Ecole Supérieure de Journalisme de Paris), maîtrise d’ethnologie (Université Paris 7). Il est journaliste et écrivain.

Il a animé l’émission Jazzistiques sur France Musique de 1995 à 2014. Il a collaboré à différentes publications : Jeune Afrique, Keyboards Magazine, Guitarist Magazine, Jazz Magazine, Musica Falsa, Les Cahiers du jazz, Les Inrockuptibles, Marianne, Politis, L’Infini, La Croix, Mouvement, Improjazz.

Il est l’auteur de plusieurs livres : Albert Cohen (Folio Biographies/Gallimard, 2007), John Coltrane, 80 musiciens de jazz témoignent (Actes Sud, 2007), Ma vie sur un tabouret, entretiens avec Martial Solal (Actes Sud, 2008), A voix basse, entretiens avec Joëlle Léandre (Editions MF, 2008), Miles Davis, 80 musiciens de jazz témoignent (Actes Sud, 2009), Le goût du jazz (Le Mercure de France, 2009), Albert Ayler, témoignages sur un holy ghost (Le mot et le reste, 2010), Le goût de la poésie amoureuse (Le Mercure de France, 2010), Jimi Hendrix (Folio Biographies/Gallimard, 2012), Le goût de l’humour juif (Le Mercure de France, 2012), Le goût des haïku (Le Mercure de France, 2012), La voie des rythmes en collaboration avec le peintre Daniel Humair (Editions Virgile, 2012), Louis Armstrong, enchanter le jazz en collaboration avec le dessinateur Michel Backès (A dos d’âne, 2013), My favorite things, le tour du jazz en 80 écrivains illustré par Pierre Alechinsky (Alter Ego, 2013), Le goût de la poésie française (Le Mercure de France, 2014), George Gershwin (Folio Biographies/Gallimard, 2014), Le goût du bouddhisme (Le Mercure de France, 2015), La vie d’artiste, 4 histoires du droit d’auteur en collaboration avec le dessinateur Mathieu de Muizon (A dos d’âne, 2015), Carlo Goldoni (Folio Biographies/Gallimard, 2015), Le Goût de l’humour (Le Mercure de France, 2016), Sonny Rollins, le souffle continu (Editions MF, 2016), Miles Davis, le prince du jazz en collaboration avec le peintre Tristan Soler (A d’os d’âne, 2016), Lettres à Miles illustré par Gérard Titus-Carmel (Alter Ego, 2016), Sounds of surprise, le jazz en 100 disques (Editions Le mot et le reste).

Nicolas Cloche © Tous droits réservés @ Different Maps

Il a composé notre musique originale : Nicolas Cloche

By | Parcours artistiques

Nicolas Cloche est un multi-instrumentiste touche-à-tout formé à l’école des partitions, de l’écoute de l’improvisation.
La musique classique, le jazz, puis la chanson française au sein de la crevette d’acier et bleu teckel l’ont naturellement conduit à l’expérience de la scène et du spectacle vivant à travers le monde.
Sa trajectoire musicale s’est dessinée au gré de rencontres marquantes qui ont sculpté son goût pour la création collective et protéiforme.
Depuis 2011, au sein de la compagnie la Palmera il a signé la musique de plusieurs pièces  : Le dragon » (Evgueni Shwartz), Oreste qui aime Hermione qui aime Pyrrhus, qui aime (Andromaque de Racine) en 2012, Poussière(s) (Caroline Stella) et Fayas (Néry) en 2016.
Il collabore également avec Damien Dutrait en réalisant l’univers sonore de sa pièce Seul au monde en 2016.
Il a aussi adapté en chansons des récits poétiques pour France culture (William Cliff 2013).
Le réalisateur François Manceau en 2016 lui a commandé une musique pour un documentaire sur l’artiste-sculpteur Marc Nucera.
Depuis quatre ans Nicolas Cloche accompagne la chanteuse Chloé Lacan dans son dernier spectacle Ménage à trois (160 concerts) et réalise en 2016 l’enregistrement du disque du même nom.
Il participe également depuis trois ans, en qualité de musicien-chanteur au spectacle H2ommes qui s’est joué plusieurs années en Chine (Pékin, Shanghai et Suzhou).

Olivier Denis ©Olivier Denis @Different Maps

Le parcours d’Olivier Denis, notre directeur de la photographie

By | Parcours artistiques | No Comments

Dès son plus jeune âge Olivier Denis est attiré par le dessin et la peinture. Passionné par la magie de la lumière et le corps féminin, il achète son premier appareil photographique à l’âge de 17 ans. Il découvre la magie de la photographie en réalisant les premiers clichés de la femme qu’il avait voulu immortaliser auparavant par le dessin.

Aujourd’hui à 47 ans, Olivier est toujours aussi passionné que ce jour où il a pris sa première photographie.

De ce fait, après une filière dans l’électronique, il change de voie pour suivre des études de photographie à l’école des Gobelins à Paris. Son professeur Jean Dumez, meilleur ouvrier de France en photographie, lui transmet son savoir-faire et continue à alimenter sa passion de la photographie noir et blanc. Il démarre ensuite sa vie professionnelle en tant que technicien dans la vente. Pendant des années, il côtoie les grands noms du monde de la
photographie. Ces derniers l’enrichissent de conseils et lemotivent dans sa recherche artistique personnelle.

Adepte et fervent défenseur de la photographie argentique, Olivier Denis maîtrise toutes les étapes de la prise de vue au tirage. Perfectionniste, il aime ce côté où le travail s’effectue sans filet, où le droit à l’erreur n’est pas possible. Cela l’a toujours obligé à se concentrer pour donner le meilleur de lui-même et offrir aux regards des autres des photographies naturelles. Il affine son savoir-faire depuis maintenant plus de vingt cinq ans : il pratique un noir et blanc parfait et sans esbroufe, comme au bon vieux temps.

À ce jour, Olivier Denis est photographe portraitiste professionnel en studio, il vit et travaille en région parisienne.